• Accueil
  • > Recherche : personal branding

Le nouveau Blog sur le Personal Branding de Pascale Baumeister

9032011

www.personal-branding.fr

 Changement de look et de plateforme pour mon Blog…

Je vous invite à vous rendre à l’adresse suivante :

 www.personal-branding.fr




De Créatrice de Costumes à Consultante en Personal Branding

24032007

Article paru dans mon Blog personnel le 21 février 2007

Au début de ma carrière professionnelle, j’étais Costumière et Créatrice de costumes. Et depuis quelque temps, je m’interroge sur les similitudes entre ce métier à celui que j’exerce à présent (c.-à-d. Consultante en Personal Branding). Perdant plusieurs années, j’ai été tiraillée entre le regret de ne plus l’exercer et la conviction que ce choix s’imposait à moi comme la meilleure façon d’être en accord avec mes valeurs familiales personnelles. En effet, il me paraissait difficile de prendre soin de mes enfants en partant travailler sur des tournages durant plusieurs mois. Ce choix me permit d’être en accord avec moi-même dans un domaine important de ma vie. Pourtant, une partie de moi est toujours restée Costumière. Chaque fois que je suis devant un film ou un spectacle, je le regarde avec un œil professionnel. Et après 15 ans de cessation d’activité, je sais qu’aujourd’hui je suis encore capable de travailler sur n’importe quel projet de costume. C’est ancré en moi, comme un réflexe parce que c’était une passion. Je ne faisais pas des choses pour être Créatrice de Costumes. Je l’étais ; et je le suis encore. C’est une partie intégrante de ma personnalité. 

J’avais beaucoup de plaisir à donner de la cohérence aux personnages. J’aimais donner de la profondeur et de l’authenticité à leur identité. Et faire en sorte que le spectateur ne se rende pas compte de tout le travail qu’il y avait derrière chacun d’eux. Et c’est exactement ce qui m’anime aujourd’hui en tant que consultante en Personal Branding. Je trouve passionnant l’idée de permettre à une personne de se révéler. De l’aider à créer une cohérence entre ses valeurs profondes, ses talents innés, ses passions et ce qu’elle fait pour vivre. Jusqu’a créer une évidence pour elle-même et pour son entourage. Lorsque je travaillais sur un projet de costumes, je commençais par lire le scénario pour appréhender les personnages et noter tous les petits détails pouvant fournir des éléments afin de cerner leur personnalité et de relever les besoins de chaque scène. Puis je passais de longs moments avec le metteur en scène pour m’imprégner de sa vision et comprendre ce qu’il voulait voir s’exprimer à travers leurs vêtements. En général, il me parlait de leurs vécus, car ils n’étaient pas nécessairement révélés dans le scénario. Parfois, j’avais des conversations avec les comédiens qui incarnaient les personnages, car ils pouvaient m’apporter des compléments d’information non négligeables sur leur identité.  S’il s’agissait d’un film historique, je me documentais sur la période concernée. Ce qui pouvait m’amener à passer de longs moments dans les bibliothèques (celle de Beaubourg était ma préférée), et visiter des musées (j’ai passé de nombreuses heures au Louvres)… Bref, à glaner le plus d’infos possible sur l’époque en question afin de comprendre la vie des gens. Y compris sur les matières qu’ils utilisaient pour s’habiller. Et oui ! Il n’y avait pas Internet… 

C’est exactement ce qui se passe dans la première étape du Personal Branding Extraire. C’est l’étape de la révélation de notre identité, de nos talents et points forts. Celle de la conscientisation de nos valeurs et besoins. L’étape ou l’on s’interroge sur soi, sur ce qu’on veut réellement réaliser dans notre vie, ou l’on détermine nos objectifs avec précision et ou l’on trouve le courage de réaliser ce pour quoi nous sommes fait.  Pour continuer dans mon analogie avec la création de costumes, l’étape suivante était celle de la création. Dès que j’avais suffisamment d’informations, je prenais mes crayons et me mettais à dessiner les costumes et tous les petits accessoires de chaque personnage. Puis je les soumettais au metteur en scène, et ensemble, nous faisions les modifications qui convenaient pour que les personnages correspondent exactement à la vision qu’il en avait. Alors, je reprenais chaque costume et je faisais la liste de tout ce dont il était constitué. Certaines choses pouvaient être achetées, d’autres louées et d’autres encore devaient être fabriquées. Mon rôle était alors de coordonner les différents intermédiaires afin que tout soit prêt au début du tournage… 

Dans le Personal Branding, il s’agit de l’étape Exprimer. Après avoir extrait l’essence même de notre personnalité et mis en évidence ce que nous voulons vraiment, nous choisissons les outils de communication* qui nous ressemblent afin de montrer cette image révélée de nous-même et d’avoir un impact positif sur notre cible et notre environnement.  *Site Web, Blog, carte de visite, cartes de correspondance, articles, livres, etc.  La dernière étape du travail de costumière concerne tout ce qui se passe lors du tournage. Je devais connaître l’ordre dans lequel les scènes étaient tournées et savoir exactement « qui » portait « quoi ». Puis créer un plan d’action et m’assurer de son bon déroulement en faisant preuve d’une organisation réglée comme du papier à musique. Tout en restant totalement flexible par rapport aux imprévus et trouver des solutions quoiqu’il arrive… Les heures de tournage coûtent cher et les faux pas impliquent tellement de gens qu’il vaut mieux éviter les dérapages.  Là encore, le Personal Branding trouve sa similitude.

Dans l’étape appelée Vivre et Faire Vivre, nous devons créer un plan d’action concret qui nous permet, à la fois de nous rendre visible auprès de notre cible et d’atteindre nos objectifs. C’est l’étape de la stratégie et du rayonnement. Je trouve amusant de faire ce constat, car ces trois étapes correspondent aux différents aspects de ma personnalité et franchement, je ne pensais pas trouver une activité qui puisse à nouveau les réunir avant de rencontrer le Personal Branding. J’ai toujours aimé faire des recherches, créer, et mettre au point des stratégies (c’est mon petit côté perfectionniste). Je me sens parfaitement à ma place et l’un de mes plus grands souhaits est que toute personne trouve la sienne. C’est ma quête personnelle, ce qui m’anime et donne du sens à ma vie…

Vous pouvez aussi consulter la page suivante : Qui suis-je ?

Pour plus d’information, n’hésitez pas à me contacter par e-mail sur : contact@personal-branding.fr ou par téléphone au : +33 (0) 6 12 22 12 29.




Qui est Pascale Baumeister ?

28112006

Après avoir obtenu un diplôme de commerce à la CCIP (Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris), en 1986, Pascale s’oriente tout d’abord vers un univers créatif, où l’esthétisme, l’adaptation et l’expression visuelle sont prédominants. Elle apprend l’Architecture d’Intérieur, dans une école renommée, l’E.S.A.T. (www.esat.fr), puis se forme au métier de créateur de costumes de théâtre et obtient le diplôme de l’école CEDRE dont le professeur principal était Alexandre Vassiliev (www.vassiliev.com).

Ces bagages en poche, elle apporte sa contribution et son savoir-faire à de nombreux spectacles vivants, notamment des pièces de théâtre et des ballets, ainsi qu’à plusieurs longs métrages de cinéma. Outre son apport concret à ces réalisations, elle y expérimente les notions d’engagement personnel et d’engagement collectif, et les dimensions du travail en équipe.

Devenue mère en 1991, elle choisit de donner la place qu’il convient à sa vie de famille : elle décide alors de changer d’activité professionnelle, les métiers du spectacle étant difficilement compatibles avec un investissement et une présence auprès des siens. Elle intègre donc une société « classique », Olivetti, où elle occupe tout d’abord une fonction commerciale, pour évoluer dans une fonction d’encadrement en devenant formatrice sur les systèmes informatiques et les systèmes de traitement de texte intégrés de la marque. Elle exerce ce métier fondé sur les relations humaines et la pédagogie pendant 5 ans.

En 1996, sa carrière prend un nouveau virage, encore une fois manœuvré dans le volontarisme et la motivation personnelle. Elle entreprend de se former au coaching et explore toutes les composantes essentielles à la maîtrise de cette vocation. Elle étudie et acquiert les fondements de la Programmation Neuro-Linguistique (PNL), de l’Analyse Transactionnelle (AT), de la Communication Non Violente (CNV), de l’Hypnose Ericksonienne, de la Relaxologie et la SophrologieC’est donc en toute légitimité qu’elle s’installe en tant que coach indépendante, désireuse de transmettre son savoir et d’appliquer son expertise.

De 1999 à 2001, elle fait partie de l’équipe des coachs de l’Institut du Coaching, composée d’intervenants professionnels. Au cours de l’année 2002, elle travaille en tant que responsable de formation au siège de la société Béghin-Say. À l’issue de cette expérience approfondie en entreprise, qui lui a permis de mieux comprendre les problèmes de stress, les tensions des relations hiérarchiques et les enjeux de la coopération, elle crée deux jeux de société permettant d’apporter des solutions concrètes aux personnes qui sont confrontées au quotidien à ces situations : « Le Jeu de la Coopération » et le jeu « Dé-Stress ».

Depuis 2003, elle figure au rang des consultants de la société ITG (entreprise de portage), et intervient pour de nombreuses sociétés aux activités et tailles variées. Parmi ses clients « grands comptes », on trouve la SCOR, EDF-GDF, Kadeos, Groupe Auchan, PSA, SNCF, Orange, IXIS, B2B, DDB Paris, Opteaman, Total, etc. Pour parachever ses acquis, elle choisit de se former au Personal Branding au sein de l’établissement Reach, Nº 1 de la technique aux Etats-Unis. Elle obtient en 2006 un diplôme certifiant de Personal Branding Strategist.

 

Aujourd’hui, elle a le plaisir d’exercer cette activité à la fois novatrice et à la synthèse de ses ancrages, qui lui permet de mettre à profit tant sa créativité que ses qualités de coach, et d’être par ce choix en totale cohérence avec qui elle est.

Ses talents & son expertise

Pascale aime apprendre. Elle est pragmatique et créative. Depuis le début de sa formation de coach, elle a le souci et le réflexe de créer des récapitulatifs et des fiches techniques sur toutes les méthodes qu’elle a étudiées et expérimentées scrupuleusement. Elle formalise ainsi un savoir dont le contenu est en grande partie immatériel, pour s’enrichir de son énoncé et favoriser son intégration. Le désir de transmettre s’accompagne chez elle d’une aptitude conceptuelle et d’une âme de réalisatrice.

Elle a ainsi créé des jeux et des outils pédagogiques, écrit un livre et construit de nombreux programmes de formation.Ces réalisations, destinées aux personnes et aux entreprises qu’elle accompagne, lui permettent de mettre en pratique avec facilité et efficacité tout ce dont ils ont besoin pour atteindre leurs objectifs et transformer leur vie.

Pascale est un soutien moteur, son empathie est doublée d’un sens prononcé du concret, sans jamais perdre de vue la notion d’accomplissement. Elle aime accompagner et inspirer les personnes dans la réalisation de leurs projets les plus personnels, et les plus ambitieux. Elle est convaincue que la meilleure façon de le faire est de leur donner les moyens de mener une réflexion sur leur identité.

Apprendre à mieux se connaître est pour elle une clé décisive pour développer suffisamment de confiance en soi afin d’oser s’appuyer sur des qualités personnelles qui seront les atouts principaux et les fondations d’un projet, d’un parcours ou d’une activité professionnelle. Elle prône et applique un pragmatisme raisonné.Elle considère que l’action spontanée émerge lorsque nos objectifs sont clairs et cohérents avec ce qui nous anime dans la vie. Cette cohérence s’obtient en laissant se faire jour l’intime conviction que ces objectifs sont en accord étroit avec qui nous sommes vraiment. Nous trouvons ainsi la force d’en assumer les conséquences, pour nous-mêmes et face aux regards extérieurs.Pascale a su mettre à profit le retour d’expérience des différentes étapes de sa vie active et personnelle, ses apprentissages et ses convictions. Ses diverses expériences professionnelles l’ont conduite à proposer un programme de Personal Branding totalement novateur, dans lequel elle fait converger une grande partie de ce qu’elle a assimilé depuis de nombreuses années.

Ses talents selon le StrengthsFinder de Gallup Organization*

Individualisation : Les personnes qui ont cette dominante sont intriguées par les qualités uniques de chaque personne. Elles ont un don pour faire collaborer efficacement des personnes différentes.

Stratégique : Les personnes ont cette dominante prévoient plusieurs façons d’agir. Confrontées à une situation donnée, elles entrevoient rapidement les schémas et questions pertinents.

Studieux : Les personnes qui ont cette dominante possèdent une soif d’apprendre et veulent sans cesse s’améliorer. C’est le processus d’apprentissage, plus que le résultat, qui les motive.

Connexion : Les personnes qui ont cette dominante sont convaincues qu’il existe des liens entre toutes choses. Elles croient peu aux coïncidences et pensent que les événements sont très rarement le fruit du hasard.

Idéation : Les personnes qui ont cette dominante sont fascinées par les idées. Elles parviennent à trouver les liens entre des phénomènes qui à priori n’en ont pas. 

*Outil utilisé dans le Personal Branding. 

Vous pouvez aussi consulter l’article de la page suivante : De Créatrice de Costumes à Consultante en Personal Branding

Pascale Baumeister 

Rejoignez mon réseau sur LinkedIn : http://www.linkedin.com/in/pascalebaumeister
ou sur Viadeo : www.fr.viadeo.com/fr/profile/pascale.baumeister
ou abonnez vous à mes Tweets : http://twitter.com/PascaleBaum

Consultez le nouveau Blog du Personal Branding : www.personal-branding.fr
Mon Blog personnel : www.pascale-baumeister.fr

Contactez moi au : + 33 6 12 22 12 29 – Ou par e-mail : contact@personal-branding.fr.







Secrétaire-Chsct-Crns |
Communication NonViolente -... |
ma vision des choses!!! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | µTime
| Boîte à idées
| robert robertson